Logo Pisourd
Santé

> Bien-être


haut de la page

fondContentTop

57 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Voyager écolo, voyager responsable

En voyage aussi, vous pouvez préserver la planète !

Quelques réflexions et conseils :

Transports

Un avion dégage 360g équivalent CO2 par personne et par kilomètre. C’est deux fois plus qu’une voiture diesel, quatre fois plus qu’un bus et trente-cinq fois plus que le train. Prenez-donc l’avion avec modération.
Privilégiez le train à l’avion ou à la voiture. Une fois sur place, utilisez les transports en commun autant que possible. Vous découvrirez une autre façon de voyager et de découvrir les autochtones.
Développez le covoiturage.
N’utilisez pas la climatisation à outrance car elle entraîne une surconsommation de 15 à 20 % de carburant.

A la plage

Ne jetez rien dans le sable. Utilisez, par exemple, une boîte de pellicule photo comme cendrier et gardez-là sur vous.
A la pêche : Respectez la taille minimale et les quantités autorisées.
Ne contribuez pas à l’érosion des dunes. Empruntez les sentiers balisés.
Utilisez de la crème solaire qui, au contraire de l’huile, ne se dissout pas dans l’eau.

En bateau

Sauf envie pressante, ne faites pas vos besoins dans l’eau.
Ne jetez aucun déchet par-dessus bord, même biodégradable.
Ne jetez pas l’ancre près d’un récif corallien.
Respectez les tailles de capture minimales et le matériel autorisé.
Utilisez les poubelles et les toilettes du port.
Installez sur le bateau un système de canalisations fermées avec un réservoir (cuve à eaux noires) pour recueillir toutes les eaux usées (toilettes, évier…). Videz-le au port, dans les installations prévues à cet effet.
Lavez le pont avec des détergents sans phosphates. De l’eau claire et du savon de Marseille feront parfaitement l’affaire.
Utilisez des enduits, peintures et vernis non toxiques.
Prévenez les fuites d’huile ou de carburant. Un litre d’huile contamine jusqu’à deux millions de litres d’eau !

En plongée

Ne donnez pas à manger aux poissons.
Ne dérangez pas la faune sous-marine.
Ne touchez pas les coraux et ne prélevez rien.
Prenez des photos mais ne touchez pas la faune et la flore sous-marines.
Évitez d’abîmer les coraux en utilisant des palmes courtes et nagez doucement. Fixez bien votre matériel près du corps pour qu’il ne racle pas les récifs.

A la montagne

Ne prélevez pas les plantes ou minéraux.
Ne coupez pas à champ et empruntez les sentiers déjà tracés. De même, en bivouac, utilisez aussi souvent que possible les terrains aménagés et évitez le camping sauvage.
Emportez avec vous des sacs pour y mettre tous vos déchets, même ceux biodégradables, et jetez-les au retour dans une poubelle.
Ne polluez pas les cours d’eau pour faire votre toilette ou la vaisselle. Si vous devez vous laver dans la nature, utilisez savons et shampoings biodégradables (sans phosphates). Idem pour la vaisselle : utilisez un détergent biodégradable. Ou encore mieux : utilisez de la neige ou du sable.
Emportez de préférence un réchaud à gaz si vous souhaitez faire à manger. Si vous tenez à vous chauffer avec un feu, utilisez du bois mort trouvé à terre comme combustible. Attention à ne pas provoquer d’incendie !
Pour les petits comme les gros besoins : emportez avec vous une pelle pliable. Vous creuserez un trou (jamais à moins de 50 m d’un cours d’eau afin d’éviter de propager des parasites ou des maladies), dans lequel vous déposerez excréments et papier, puis vous les recouvrirez de terre et de pierres.

Dans les pays lointains

Dans des pays arides ou en voie de développement, modifiez vos habitudes. Particulièrement si vous êtes dans un hôtel-club qui se situe dans un cadre privilégié qui vous fait oublier les conditions de vie locales. Pensez que là-bas, l’eau est rare et précieuse et que l’électricité est un luxe.
Ne jouez pas au golf dans les régions arides. Il faut l’équivalent de la consommation d’eau de 60’000 habitants locaux pour arroser un terrain pendant un an.
Utilisez des shampooings, savons et lessives biodégradables (sans phosphates).
Emportez dans vos bagages un minimum d’emballages jetables.
Remportez vos déchets non biodégradables avec vous (sacs plastiques, piles…)

Quelques conseils pour consommer l’eau et l’électricité avec modération :

Éteignez toutes les lumières quand vous sortez de votre chambre d’hôtel. Ne laissez pas les appareils électriques (TV) en veille, car ils continuent de consommer de l’électricité.
Limitez le nombre de douches, et coupez l’eau quand vous vous savonnez. Quant aux bains, mieux vaut les boycotter : un bain nécessite 250 litres d’eau, soit l’équivalent de cinq douches.
Si vous restez plusieurs jours dans un hôtel, demandez à ce qu’on ne remplace pas vos serviettes de bain.
Prévoyez une gourde pour stocker l’eau potable, ou réutilisez la même bouteille en plastique afin d’éviter, dans un pays chaud, d’en jeter une à trois par jour.

La faune et la flore

Ne touchez pas les animaux.
Observez-les à distance raisonnable, faites-vous discret !
Ne leur donnez pas à manger.
Ne mangez pas des espèces en danger (singe, crocodile).
Ne prélevez aucune fleur, aucun fruit ou minéral.
N’achetez pas des objets fabriqués à partir d’espèces protégées (ivoire, corail, écailles de tortue marine, etc.)
Ne rapportez pas des animaux ou plantes vivants protégés.




Source : Adaptation pour www.pisourd.ch : Les Mains pour le Dire

Sources et références : www.routard.com

Fond d'écran © cyril magnin - Fotolia.com


www.pisourd.ch - 18/12/2017