Logo Pisourd
Violences

< retour

17/04/2005  Victime d'abus sexuel

Question  j'ai été victime d'un viol une triple fois:2 fois récemment par des hommes,j'avais respectivement 5 et 9 ans.la dernière fois c'était avec une femme,et par ailleurs,je suis devenue lesbienne.est-ce que je présente vraiment un problème psychologique,car je bloque lorsqu'il s'agit de penser à faire l'amour directement avec un homme mais avec une femme,lorsqu'elle m'intéresse,je ne sais pas dire non,alors qu'il y a aussi des risques.pourriez-vous m'aider à trouver des conseils précis?

Réponse  Bonjour,

Les abus sexuels sont des événements terriblement traumatisants dans la vie d'une personne et vous dites avoir été abusée sexuellement à trois reprises dans votre passé. C'est une histoire de vie très douloureuse et je ne pense vraiment pas que vous ayez un problème psychologique, mais plutôt que vous avez subi un traumatisme important et ceci de façon répétée.
Dès lors, il est possible de faire un lien entre vos préoccupations actuelles et les abus sexuels dont vous avez été victime.
En effet, le fait d'avoir été abusée a certainement des conséquences sur votre vie relationnelle, affective et sexuelle. Par exemple, cela peut, chez certaines victimes, provoquer une augmentation des pulsions sexuelles et un besoin de se masturber de façon compulsive.
Certaines victimes pensent parfois que les rapports sexuels sont le prix à payer pour que l'on s'intéresse réellement à elles et qu'aucune autre forme de relation n'existe. Cette croyance est bien évidemment erronée ! Lors des abus sexuels que vous avez subis, vous n'avez pas été respectée par des personnes en qui vous aviez confiance et vous n'avez peut-être pas pu apprendre à vous respecter vous-même. A partir de là, le danger serait que vous vous mettiez dans des situations où vous risqueriez de ne pas être respectée une fois de plus. C'est pourquoi il est très important que vous vous demandiez, lorsque vous entrez dans une relation intime avec une personne, si cela vous convient et si vous êtes en accord avec ce qui se passe. Si ce n'est pas le cas, il faut dire non et vous donner le temps que vous avez besoin pour vous sentir prête, avant d'aller plus loin.
Concernant votre questionnement par rapport à votre attirance pour les femmes, il est vrai que le fait d'avoir été abusé provoque souvent chez les victimes une certaine confusion quant à leur orientation sexuelle. C'est pourquoi il est difficile de savoir si votre homosexualité est une conséquence des abus que vous avez subis ou s'il n'y a pas de lien.
Dans tous les cas, il est très important que vous ne demeuriez pas seule dans cette situation, mais que vous puissiez parler des abus que vous avez vécus à des personnes en qui vous avez confiance.
Si vous préférez en parler dans un premier temps à quelqu'un d'extérieur à votre famille et à votre cercle d'amis, vous pouvez vous adresser en toute confidentialité et gratuitement aux Centres LAVI (aide aux victimes d'infractions) qui se trouvent dans tous les pays européens. Vous pourrez ainsi être écoutée, aidée et soutenue par des professionnels qui sont habitués à ce type de problématique.
Il est essentiel que vous soyez reconnue comme victime de quelque chose d'inacceptable, d'interdit par la loi et de très grave.

Je vous souhaite une belle journée…

     relations sexuelles
Vidéo LSF  Violence sexuelle, c'est quoi ?


< retour à la liste

> Poser une question



haut de la page


Cette partie est gérée par Les Mains pour le Dire en partenariat avec “Familles Solidaires” et la “Fondation Violence et Famille”.

fondContentTop

442 vidéos dans ce thème

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

www.pisourd.ch - 29/03/2020