Logo Pisourd
Travail / Formation

> Travail


haut de la page

fondContentTop

43 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

KEFAIR - Compliance Officer

Yves RICHON, 39 ans, COMPLIANCE OFFICER

Je m’appelle Yves RICHON, j’ai 39 ans, et je suis compliance officer.

La plupart des banques si ce n’est toutes les banques ont maintenant des collaborateurs qui occupent des fonctions de de compliance / compliance officer.

Sous la fonction compliance c’est d’assurer la conformité des activités de l’entreprise au cadre légal, réglementaire, éthique. On peut parler de trafic de drogue, si c’est du blanchiment c’est peut-être la première chose qui vient à l’esprit, mais également la corruption. Le compliance c’est également un formateur, donc il va prêcher la bonne parole il va apporter les nouveautés, suivre les nouveautés du cadre légal les mettre en place et le collaborateur est également fréquemment appelé à contacter le compliance, une transaction bizarre sur le compte d’un client qu’est ce qu’il doit faire, comment clarifier, est-ce qu’il doit faire quelque chose, est-ce qu’il faut s’inquiéter, est-ce que ça peut être normal ?

Il y a du conseil, il y a du contrôle, il y a de l’aide, il y a de la sanction.
Voilà, ça c’est un outil qui nous permet de connaître les personnes politiquement exposées, qui est un des sujets du compliance; on a également sur le même fichier les terroristes, les personnes qui font l’objet de sanctions économiques internationales ou de la Suisse.
On va aller rechercher si ces personnes figurent par hasard par malheur dans notre clientèle d’une manière ou d’une autre. Et là évidemment, si c’est le cas, on va devoir déjà s’assurer qu’on a bien affaire à la même personne, et par la suite ça peut être une annonce, ça peut être le dénoncer au secrétariat de l’économie.

C’est un métier qui est en forte croissance, il y a de la demande.
Il y a plusieurs voies possibles: soit la voie académique par une licence en droit principalement et quelques années d’expérience bancaire ou alors plutôt la voie générale bancaire, connaissances générales de toutes les activités bancaires en complétant après par les aspects du droit propres à l’ activité de compliance.

Il y a une formation s’est mise en place à l’université de Genève depuis 3 ans, sur l’initiative des banques de Genève place financière, de l’université de Genève; en voyant bien qu’il y avait un besoin de former des personnes, des juristes, des non juristes.

C’est rare que je pense au travail en courant c’est plutôt pour évacuer, pour faire autre chose, sortir un peu du quotidien, sortir des bureaux. Mais je m’aperçois que quand je cours, quand je fais du sport il y a des choses qui se règlent mais pas la suite.

Une satisfaction c’est de réussir avoir un bon contact avec les gens, de pouvoir entrer , d’avoir des contacts personnels qui permettent d’être accepté, apprécié et d’avoir des conseils qui sont reconnus.

Voir la vidéo (grande taille) chez KEFAIR


www.pisourd.ch - 24/10/2017