Logo Pisourd
Drogues

> Alcool


haut de la page

fondContentTop

51 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Alcool et grossesse : ma partenaire est enceinte

La responsabilité de la consommation d’alcool ne repose par uniquement sur la future mère. L’attitude de son partenaire et de ses proches influence ses choix de consommation ou de non-consommation. Attendre un enfant, pour une femme, est une motivation importante pour changer ses habitudes de consommation.

Comment aider une femme enceinte ?

- N’hésitez pas à parler avec elle de sa grossesse et de sa consommation d’alcool. C’est un sujet dont on parle peu et pour lequel une information systématique fait défaut
- Evitez de lui proposer de boire de l’alcool
- Limitez votre propre consommation en sa compagnie
- Vous pouvez aussi modifier certains de vos comportements de consommation : par exemple le tabac qui a une influence directe sur sa santé et sur celle de l’enfant à naître (tabagisme passif)
- Offrez des boissons non alcoolisées attractives lors de fêtes et repas que vous organisez
- Ne dites jamais à une femme enceinte ” qu’un petit verre ne lui fera pas de mal ”

Comme pour chaque situation où l’alcool peut poser problème, en tant que proche, évitez de culpabiliser la personne qui ne peut s’empêcher de boire de l’alcool. Au contraire, offrez-lui votre aide pour réfléchir à sa consommation, encouragez-la à en parler à son médecin ou à un spécialiste d’un centre d’alcoologie. Accompagnez-la dans cette démarche, car il est très culpabilisant pour une femme enceinte de parler de sa consommation d’alcool.




Source : brochure " Grossesse et Alcool " ISPA / Crédits images : www.sxc.hu


www.pisourd.ch - 14/12/2017