Logo Pisourd
Drogues

> Alcool


haut de la page

fondContentTop

51 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Alcopops > Le taux d'imposition influence le marché

Depuis 1996, l'industrie de l'alcool mise de plus en plus sur une nouvelle génération de boissons alcooliques qui avaient déjà conquis le marché anglais dans les années 90: les alcopops, des boissons alcoolisées préconditionnées au look pop, fabriquées à base de limonades ou d'autres édulcorants et vendues en canettes ou en bouteilles. Les alcopops s'adressent délibérément aux jeunes consommateurs/trices à l'affût des modes nouvelles.

En 1997, ils ont été soumis en Suisse à la Loi sur l'alcool et ne pouvaient donc plus être vendus à des jeunes de moins de 18 ans. Avec cette loi, ces boissons ont également été frappées par des taxes qui ont conduit à une augmentation de leur prix et à leur disparition du marché. La forte baisse des prix des alcools forts, suite à l'introduction du taux unique en 1999, a permis le retour des alcopops sur le marché.

Depuis le 1er février 2004, les alcopops sont soumis à un impôt spécial, de 300% plus élevé que pour les autres boissons distillées, passant ainsi de 45 centimes à 1,80 francs par bouteille de 275 ml. La baisse des importations en 2004 montre l'efficacité de la mesure fiscale ainsi que la diminution de l'attrait des jeunes pour les alcopops.




Source : ISPA : "Alcopops sucrées et branchées, ces boissons alcooliques préconditionnées ne sont pas sans danger"


www.pisourd.ch - 08/08/2020