Logo Pisourd
Monde des sourds

> Langue des Signes


haut de la page

fondContentTop

16 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 
Pseudo Pisourd Quiz Urgences Dico complet Aide  

Une langue qui évolue

Comme toutes les langues, la langue des signes a évolué avec le temps. Beaucoup de signes ont une origine obscure, soit parce qu’ils font référence à des usages aujourd’hui
disparus, soit parce que le signe a changé. Par exemple, vendre (figure 509, in B.Moody,
1986) fait allusion à une pratique des marchands qui était d’agiter un mouchoir pour
attirer les gens. De même, aujourd’hui nous pensons que le signe été illustre le geste que nous faisons pour essuyer la sueur. Mais en réalité, ce signe stylise une couronne de laurier, récompense d’un prix autrefois distribué à l’Institut Saint-Jacques à Paris, au mois d’août.

Voici quelques tendances qui ont fait, et font toujours, évoluer la langue des signes :

Des signes composés deviennent uniques, par disparition de l’un des signes. Par exemple, à l’apparition de ce nouvel appareil, le signe pour micro-ondesétait composé de boîte et d’un 2e signe imageant les ondes. Aujourd’hui, la 1ère partie du signe a disparu. Ou encore bienvenue était composé de bienet accueil. Aujourd’hui, en langue des signes, accueillir est synonyme de bienvenue.

Fusion de deux signes. Par exemple, jamais vu se faisait en signant jamais, puis en enchaînant directement voir. Avec le temps, le geste est devenu plus rapide et coulé, fusionnant ces deux signes.

Modification du mouvement afin de le rendre plus pratique. Par exemple, le signe il y a 4 ans était relativement fastidieux, demandant la mobilisation des deux mains. Aujourd’hui, seul le mouvement de la main droite est déjà pertinent.

Des signes se font plus bas, ou de façon plus centrée, par rapport au signe d’origine. Cette tendance est très courante, typique des conversations plus relâchées. Exemples : pourquoi, j’ai compris. Toutefois, elle est limitée par la signification de certaines régions du corps. En effet, le même signe (mouvement et configuration) peut avoir un sens totalement différent selon l’emplacement sur le corps. Ainsi, par exemple, noir ne peut se faire que sur le front. Si ce signe était produit au niveau du menton, il n’aurait plus le même sens. Il signifierait alors Russie.

Des signes qui impliquaient tout le corps se sont réduits aux mains. Exemple : courir.

Aujourd’hui, beaucoup de mots sont créés dans le but de nommer de nouveaux
produits, notamment dans les domaines de l’informatique et des nouvelles technologies.
Avant qu’un mot n’ait un signe unique et reconnu de tous, il commence par posséder
un grand nombre de signes. Exemple : e-mail. De même, les évolutions techniques provoquent une évolution de la langue des signes. Ainsi, le signe pour envoyer (une lettre, une courrier, etc) s’est modifié et simplifié, correspondant ainsi mieux à la rapidité de l’envoi (e-mail, SMS, etc). Ou encore, alors qu’il y a encore quelques années la carte de créditétait signifiée en langue des signes par le fait de passer la carte dans le sabot, elle est maintenant désignée par un simple aller-retour de la carte (et sa bande magnétique) dans l’appareil électronique.




Source : Adaptation d'après Umiker V. (2007), L'implant cochléaire : sa divergence est-elle toujours d'actualité ? Genève: Institut d'études sociales


www.pisourd.ch - 25/11/2020