Logo Pisourd
Monde des sourds

> Langue des Signes


haut de la page

fondContentTop

16 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 
Pseudo Pisourd Quiz Urgences Dico complet Aide  

Evolution de la langue : nouveaux mots / nouveaux signes

Séquence 2
EVOLUTION DE LA LANGUE Nouveaux mots/ nouveaux signes

En LSF, comme pour les autres langues, il y a des mots/signes qui apparaissent, se modifient, disparaissent, etc.

→ différents exemples de nouveaux mots dans les langues:

Les néologismes = de nouveaux mots sont créés

- pour parler d’objets nouveaux
– ex : l’objet “micro-ondes”, avant n’existait pas… quand objet fut créé, il fallait lui trouver un nom → invention d’un mot/signe pour en parler)
– ex : iPhone, webcam ; nouvel objet, création d’un signe pour parler de cet objet


- pour parler de thèmes “nouveaux”
– ex : vocabulaire médical et technique concernant les drogues, la sexualité, la prévention etc. → (jusque là thème pas vraiment abordé dans le monde de la surdité) : animateurs santé surdité sourds et entendants de l’Association Les Mains pour le Dire ont travaillé avec des spécialistes pour bien comprendre le sens des mots et trouver un signe en LSF qui signifie le mieux possible ce concept / cette idée → création d’un nouveau signe d’après son sens.


- pour un domaine spécialisé (pêche, domaine professionnel, etc.) les personnes qui ont besoin de ce vocabulaire, le crèent en fonction de leur expérience.
– en français il y a beaucoup de mots dans des domaines spécialisés (physique, biologie, etc) qui sont proposés par des chercheurs, si le mot inventé est utilisé par les autres chercheurs dans ce domaine, le mot va devenir un mot de la langue française ; ce mot ne sera pas forcément connu de toutes les personnes parlant français, mais seulement des personnes ayant besoin d’utiliser ce mot dans leur vie professionnelle.
– Le linguiste William Stokoe a inventé le mot CHEREME pour parler de la phonologie des langues des signes ; ce mot est utilisé uniquement dans un contexte limité.
– En Suisse, des sourds amateurs de pêche ont créés des signes pour nommer certains poissons. Ces signes ont été repris par la communauté sourde. Ex. : perche, truite, brochet, etc.

Si beaucoup de sourds utilisent le même vocabulaire cela devient officiel ; si uniquement quelques personnes, cela reste un “langage personnel” utilisé seulement par un tout petit groupe ou quelques utilisateurs (ce n’est pas un signe “officiel” de la langue des signes de suisse romande).

- langage des jeunes (pareil dans les autres langues) certains des mots créés par les jeunes deviennent des mots officiels de la langue française (ou par comparaison de la LSF) et sont notés dans les dictionnaires, d’autres disparaissent complètement après quelques mois ou années.

Autre exemples de mots nouveaux :

les emprunts = les mots sont empruntés à une autre langue

- il est fréquent que le français emprunte un mot anglais. Ce mot peut rester et devenir partie intégrante de la langue française (mot officiel du français) ou se modifier → création d’un autre mot pour parler de ça. Exemples :
– COMPUTER → emprunt :computer → Ordinateur (mot modifié)
– AQUAPLANNING → emprunt : aquaplanning → aquaplanage (se voit maintenant sur certain panneaux d’autoroute→ mot devient plus “français”)
– WEEK-END → emprunt devenu mot officiel week-end → fin de semaine (en vigueur au Québec qui se bat pour sauvegarder le français et lutte au maximum contre l’envahissement des mots anglais dans leur langue)


- la LSF de Suisse romande emprunte parfois des signes de la LSF France ou d’autres langues des signes, parfois on garde ces signes, parfois on les modifie si on trouve un autre signe qui convient mieux. Ex. : rapide, ah bon ! putain !


Texte : Anne-Claude Prélaz Girod
Avec remerciements pour leur relecture, commentaires et remarques à
Penny Boyes Braem et François Grosjean.


www.pisourd.ch - 25/11/2020