Logo Pisourd
Santé

> Alimentation


haut de la page

fondContentTop

13 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Matières grasses, à choisir et à limiter !

Il est clair qu’il faut limiter sa consommation de graisse mais ce n’est pas évident de s’y retrouver ! Elle se cache un peu partout ! Le but n’est pas de les bannir au contraire, notre organisme en a besoin !

Ce sont les matières grasses qui participent à la fabrication des cellules. Le hic est qu’elles sont aussi très caloriques. Elles doivent donc être consommées en petites quantités. En règle générale, lorsqu’elles sont consommées en excès, elles sont stockées par le corps sous forme de graisse. Et une alimentation trop riche en graisses augmente le risque de prise de poids. Ou celui de développer une maladie cardio-vasculaire…

Nous devons donc garder la main légère lorsque nous ajoutons de l’huile, de la margarine, le beurre sur les tartines… Une noisette de matière grasse dans la poêle c’est bien, deux cuillères à soupe c’est beaucoup…

Mais attention ! Il y a un piège ! L’huile et le beurre sont des matières grasses visibles. Il existe une autre catégorie de matières grasses qui, elles sont “cachées”. Elles peuvent être présentes dans les aliments à l’état naturel ou ajoutées lors de leur fabrication.

On les retrouve, par exemple, dans de nombreux produits tels que les viennoiseries, les barres chocolatées, les glaces, certains plats cuisinés (déjà prêts),charcuteries, gâteaux apéritifs, fromage, les sauces toutes faites…

Comme il ne s’agit évidemment pas de s’interdire les matières grasses, on peut par contre essayer de faire la distinction entre les bonnes matières grasses et les moins bonnes.

Les bonnes graisses sont celles indispensables à notre organisme. Les meilleures matières grasses sont celles d’origine végétale : huile de colza, tournesol, olive, noisette, margarine etc. Elles contiennent des acides gras bénéfiques pour la santé. Mais attention ! Ça ne veut pas dire qu’on peut les consommer à volonté : quelles qu’elles soient, elles contiennent toutes 100 % de matières grasses.

Les graisses à éviter sont celles contenues dans les viennoiseries, les pâtisseries, la charcuterie, les chips…Rien n’est interdit, mais leur consommation en excès n’est pas recommandée.

Il n’est pas évident de gérer sa consommation de graisse. Le mieux, est de prendre l’habitude de :

Varier les huiles pour profiter des bienfaits de chacune ;
Utiliser des modes de cuisson nécessitant peu de matières grasses : vapeur, wok, poêle anti-adhésive, papillotes…
Éviter de surcharger les aliments de sauce, crème, beurre ou de mayonnaise : vous profiterez davantage de leur vraie saveur !
Consommer avec modération les produits riches en graisses “cachées” : pâtisseries, viennoiseries, biscuits apéritifs, certains plats tout prêts en sauce…

Quelques astuces pour mieux cerner votre utilisation des matières grasses :
Pour la salade, privilégiez les huiles de colza, d’olive ou de noix.
Pour la cuisine à forte température ou la friture, évitez le beurre et privilégiez par exemple l’huile d’arachide ou l’huile d’olive. Selon votre goût, vous pouvez utiliser un peu de beurre cru ou de la crème légère pour accommoder les pâtes, le riz ou les légumes.
Servez-vous d’une cuillère pour doser l’huile en cuisine ou la vinaigrette dans les salades : vous aurez l’oeil sur la quantité.
Avant de servir un aliment cuit dans des matières grasses, mettez-le dans une assiette sur une feuille de papier absorbant pour réduire la quantité de matières grasses.
Optez pour des récipients à revêtement anti-adhésif : ils nécessitent peu ou pas de matières grasses.

Que penser des produits allégés en matières grasses ?
Ils peuvent constituer une bonne solution pour limiter ses apports en matières grasses, mais ce n’est pas une solution miracle, il ne s’agit pas d’en consommer beaucoup plus sous prétexte qu’ils sont allégés. Par exemple, environ 20 g de beurre allégé sont équivalents à 10 g de beurre classique. Mais attention, “allégé en matières grasses” ne signifie pas zéro matières grasses, ni “allégé en sucre”.




Source : Texte : Les Mains pour le Dire

Bibliographie :
- Matières grasses : savoir les choisir et réduire sa consommation. INPES, Ministère de la Santé
- La santé vient en mangeant, le guide alimentaire pour tous, INPES, Ministère de la Santé
- J'aime manger, j'aime bouger, Le guide de nutrition pour les ados, INPES, Ministère de la Santé
- PNNS, Programme National, Nutrition Santé
- www.mangerbouger.fr


www.pisourd.ch - 28/03/2017