Logo Pisourd
Santé

> Bien-être


haut de la page

fondContentTop

57 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

A vélo avec votre enfant

1. Le casque: un réflexe!

Le port systématique du casque permettrait d’éviter 65 à 85% des blessures à la tête consécutives à un accident de vélo. A l’achat d’un casque, veillez à ce qu’il soit conforme à la norme EN 1078. Pour vous et vos enfants, préférez un modèle avec des éléments réfléchissants afin d’être plus visibles de nuit.

Essayez les casques avant de les acheter: ils doivent être bien adaptés à la tête, sans serrer ni bouger. Il faut pouvoir mettre deux doigts entre le bord du casque et le sommet du nez.

2. Les remorques pour vélo

Les remorques pour vélo constituent la solution la plus sûre, car elles ne se renversent que rarement lorsque le conducteur chute. De même, l’enfant y est mieux protégé en cas de collision frontale ou latérale.

Conseils avant l’achat d’une remorque :
Le dispositif d’attelage doit être doublement sécurisé et suffisamment flexible pour que le vélo n’entraîne pas la remorque dans sa chute. Préférez les dispositifs d’attelage fixés à la roue arrière qui offre une plus grande sécurité.
Chaque enfant doit pouvoir être attaché individuellement sans être en mesure d’ouvrir la fermeture lui-même.
Pour que les enfants ne puissent pas mettre les doigts dans les rayons, la remorque doit être munie de protections latérales ou de protections sur les roues.
Un arceau de sécurité protège contre le risque de renversement.
Un fanion monté à 2 m de hauteur rend la remorque bien visible.
Votre vélo doit être équipé de bons freins, car le poids à freiner est plus important.

3. Le siège vélo

Le siège sera monté de préférence derrière la selle. Le siège à l’avant est déconseillé car le conducteur risque d’être gêné et de tomber sur l’enfant en cas de chute.

Pour garantir un maximum de sécurité:
Veillez à ce que le poids maximal, la marque, la date de fabrication et la norme EN 13 344 figurent sur le siège, et que celui-ci soit accompagné d’instructions de montage et d’utilisation.
Préférez un siège avec des bretelles, une sangle abdominale et un entrejambe. L’enfant ne doit pas être en mesure d’ouvrir la fermeture.
Le dossier devrait avoir une hauteur minimale de 40 cm.
Les repose-pieds doivent être réglables en hauteur.
Optez pour une selle à ressorts recouverts et utilisez une protection des rayons pour éviter tout risque de coincement.
Une solide béquille double facilite l’installation de l’enfant dans le siège.

4. Tandem adulte-enfant

Tout cycliste de plus de 16 ans est autorisé à transporter un enfant sur un élément remorqué à condition que l’enfant soit capable d’actionner les pédales en restant assis sur la selle.

Ce système est relativement sûr et familiarise les enfants avec la pratique du vélo tout en leur laissant la liberté de pédaler selon leurs envies.

Assurez-vous que le dispositif d’attelage ne puisse pas se détacher du vélo. Respectez à cet égard les instructions de montage et d’utilisation du fabricant.
Contrôlez régulièrement que les points d’attelage ne présentent pas de fissures.
Un fanion fixé à l’arrière du tandem rend l’ensemble plus visible. Des catadioptres fixés aux rayons augmentent la visibilité de nuit.
Les prescriptions en matière d’éclairage sont les mêmes pour les tandems adulte-enfant que pour les remorques de vélo.




Source : © Bpa : A vélo avec votre enfant, Jeunes passagers bien protégés, 2008, reproduction souhaitée avec mention de la source
Adaptation pour la surdité : Les Mains pour le Dire

Fond d'écran © Andres Rodriguez - Fotolia.com
Illustrations © bpa 2010, www.bpa.ch


www.pisourd.ch - 14/12/2017