Logo Pisourd
Travail / Formation

> Ecole - formation


haut de la page

fondContentTop

14 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Comment réussir l'entrée à l'école ?

L’entrée à l’école est une étape vécue parfois très douloureusement par les enfants ou par leurs parents…

Quelques conseils de bon sens à ce sujet :

  1. Êtes-vous prêts à autoriser symboliquement votre enfant à entrer à l’école, c’est-à-dire à quitter le foyer familial pour s’en aller en quelque sorte dans le grand monde ? Si vous ne pouvez répondre positivement à cette question, demandez-vous pourquoi cette séparation est si difficile pour vous. Plus la séparation est pénible pour les parents, plus elle sera ressentie douloureusement par les enfants.
  2. Ne dites pas à votre enfant qu’il va jouer avec des copains car ce n’est pas réellement ce qui l’attend. A moins qu’il ait pu vivre déjà des expériences régulières de socialisation, l’entrée à l’école est plutôt vécue par le petit enfant comme une confrontation angoissante au groupe.
  3. Le petit enfant va accorder beaucoup d’importance à l’adulte qui le prend en charge. Aussi, parlez-lui de sa maîtresse car il est nécessaire qu’il établisse d’abord une bonne relation avec elle pour se sécuriser.
  4. Expliquez-lui en quoi consistent les rythmes de la journée scolaire. Parlez-lui de son futur environnement. Il est important que l’enfant perçoive que vous n’êtes pas totalement étrangers à ce milieu et que vous l’avez connu vous aussi (il est souvent possible d’assister aux premières journées en tant que parents ; ne vous privez pas de cette opportunité).
  5. Négociez avec lui une sorte de contrat de confiance qui lui permettra de recevoir quelques bénéfices secondaires de sa scolarisation (un petit moment journalier par exemple où il pourra vous raconter ce qui s’est passé à l’école, etc.).
  6. Le jour de la rentrée, accompagnez-le si possible à deux (il est important que l’enfant perçoive qu’il s’agit d’un jour important pour la famille et que ses deux parents se sentent concernés).
  7. Présentez-le immédiatement à sa maîtresse et prenez le temps d’échanger quelques mots avec elle. Ainsi, non seulement vous pourrez glaner des informations utiles sur l’intégration de votre enfant, mais également vous le rassurerez et enfin, vous indiquerez symboliquement à l’enseignante que vous êtes attentifs à son sort.
  8. Permettez-lui de prendre un objet personnel (attention au “doudou” qui risque de se perdre dans la mêlée) afin de le sécuriser.
  9. S’il se met à pleurer, restez ferme et sachez masquer votre émotion. Rappelez-lui l’accord passé ensemble et refusez de revenir en arrière. Il en va de votre crédibilité aux yeux de l’enfant et de sa future intégration.
  10. A la sortie de l’école, accueillez-le en adulte, c’est-à-dire sans vous précipiter sur lui, en évitant de le bombarder de questions mais en adoptant surtout une attitude d’écoute.



Source : Sources : www.familles-ge.ch
Adaptation pour www.pisourd.ch : Les Mains pour le Dire

Crédits images (dans leur ordre d'apparition)
© Laurent Saccomano - Fotolia.com
© Marion Wear - Fotolia.com
© Yuri Arcurs - Fotolia.com
© Sébastien Garcia - Fotolia.com
© Uolir - Fotolia.com


www.pisourd.ch - 18/10/2017