Logo Pisourd
Travail / Formation

> Travail


haut de la page

fondContentTop

43 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

KEFAIR - Travailleuse sociale

Maud Friat Hafnaoui, 27 ans, travailleuse sociale.

Je m’appelle Maud Friat Hafnaoui, j’ai 27 ans et je suis travailleuse sociale.

Dans le groupe SIDA Genève j’ai plusieurs tâches; je fais de la gestion de tous les bénévoles qui travaillent pour la prévention.
”(entretien avec bénévole) il va d’abord falloir faire une formation de 5 modules de 2 heures”

donc ça c’est une partie de mon travail
la deuxième c’est de répondre au téléphone sur les prises de risque, des gens qui appellent et qui ont pris un risque avéré ou non et qui posent des questions
”(téléphone) d’accord, alors…vu que ça fait une semaine, malheureusement, je ne peux pas vous envoyer directement à l’hôpital il va falloir attendre un moment pour faire le test, il faut attendre une période de 3 mois en fait…

et je gère moi-même des projets de prévention en fait, voilà….

J’aime bien pouvoir un peu avoir un travail administratif, ça me plaît de pouvoir aussi un peu tout gérer et ensuite d’être sur la terrain ça apporte beaucoup parce que les gens ils sont là, ils nous écoutent, et en même temps c’est toujours très frustrant car on ne sait pas ce qu’ils vont faire après ces gens.

Ce soir on a le bus qui va nous servir de stand de prévention, les gens vont venir, ils vont demander des préservatifs, de la documentation des informations sur le SIDA.
”(discussions au stand)...Vous le découpez et ensuite vous calculez selon la longueur et le diamètre, c’est des codes…”

On a normalement on a 4 ou 5 bénévoles qui travaillent sur le stand pour répondre à ces questions là. Mon rôle, ce soir, c’est de faire comme les bénévoles, de travailler comme eux, de répondre aux question des gens.

J’ai toujours été l’âme qui écoute et j’ai toujours eu besoin de faire du bien autour de moi.

J’ai fait les sciences de l’éducation en mention recherche et intervention sur 4ans et demi à l’Université de Genève.

Je pense que dans le social, quoi que la personne ait fait comme études psycho, socio, sciences de l’éducation il faut toujours persévérer pour faire ce qu’on a envie de faire vraiment, c’est à dire que oui on peut pendant un petit moment faire une expérience professionnelle dans quelque chose qu’on avait pas forcément envie, mais toujours persévérer et croire à ce qu’on a envie de faire en fait parce que quand on fait ce qu’on a vraiment envie c’est juste le pied! (rires)

Voir la vidéo (grande taille) chez KEFAIR


www.pisourd.ch - 22/10/2017