Logo Pisourd
Travail / Formation

> Travail


haut de la page

fondContentTop

43 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

KEFAIR - Techno-imprimeur

Cyril HAUSWIRTH, 21 ans , TECHNO-IMPRIMEUR

Je m’appelle Cyril Hauswirth, j’ai 21 ans , je suis techno-imprimeur.
Nous, en fait, notre but est de régler nos 6 couleurs qu’on a là, de régler un débit d’encre par rapport à ce qu’on a à imprimé, le plus régulier possible. On démarre au calage, à dessus on peut tout régler, autant notre format du papier (parce qu’on a toujours des formats différents), l’épaisseur du papier; il y les groupes qu’on fait qu’on doit enclencher.
Les outils ça nous donne une tendance, je dirai ça comme ça. et puis après on a notre oeil.
tiens on est pas assez rouge ou un peu trop rouge”; c’est à nous de prendre sur nous; c’est vrai qu’on doit énormément exercer notre oeil; c’est tout le temps et je trouve ça bien honnêtement j’aime beaucoup ça.

Là on a à peu près toutes les couleurs qu’on arrive à reproduire, tous les mélanges qu’on peut faire dans l’imprimerie approximativement; par exemple si un client nous demande une certaine couleur, nous on doit pouvoir le reproduire avec d’autres comme base.
Une fois tous les 2 jours on a un mélange à faire en tous cas. C’est le vert que je préfère; c’est ça parce que je trouve que dans le vert il y a autant les plus belles couleurs que les plus moches: j’aimerais bien avoir ma voiture de cette couleur mais bon on peut pas toujours avoir ce qu’on veut.

Il faut faire 4 ans d’apprentissage à l’ERACOM; on apprend ce que c’est que l’encre, qu’est ce qu’il y a dedans, on apprend le papier, on apprend l’humidité, on apprend l’eau on apprend…..disons que c’est vraiment les grosse bases de ce qu’il y a dans l’imprimerie; puis la lumière, les encres comment elles se posent etc.
Après on a la possibilité de faire des études supplémentaires sur le marketing, la qualité d’impression. On peut faire des filières HES on deviendrait ingénieur.

Moi je pense qu’il faut aimer la qualité déjà, aimer sortir du bon travail et si possible” avoir l’étoile dans l’oeil” comme on dit.
Il faut toujours être attentif concentré avoir ce contact avec les couleurs, c’est ce qui me plaît beaucoup dans ce métier. ça roule, ça roule.

Voir la vidéo (grande taille) chez KEFAIR


www.pisourd.ch - 16/12/2017