Logo Pisourd
Travail / Formation

> Travail


haut de la page

fondContentTop

43 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

KEFAIR - Technicien outillage

Jan Laffely, 23 ans, technicien outillage

Je m’appelle Jan Laffely, j’ai 23 ans, je suis technicien outillage.

ça consiste à développer et concevoir des outillages en fait pour pouvoir fabriquer des pièces en partant du brut pour avoir une pièce finale.

Je modélise en 3D, ensuite je tire des plans en dessin 2D de fabrication qui partent à l’atelier d’outillage en fabrication.

L’ordinateur ne les dessine pas pour nous c’est un accessoire de dessin, ça remplace la planche, mais il faut savoir dessiner.

Et maintenant de plus en plus on demande au constructeur de développer de remplacer l’ingénieur pour que l’ingénieur ait plus de temps pour se rendre à l’atelier, etc; et du coup on est plus amener à construire, développer, concevoir les choses….en l’occurrence des outillages puisqu’on est dans un bureau d’outillage, ce serait ailleurs on concevrait des montres ou des turbines hydrauliques et des choses du style..

L’innovation est fait par moi principalement, et ensuite je vais discuter avec l’ingénieur et la personne à l’atelier ou le contre-maître.

C’est le constructeur ça se fait en 4 ans ensuite j’ai fait un diplôme de technicien IS en génie mécanique à mi-temps sur 3 ans, et parallèlement je travaillais ici au sein du bureau en tant que constructeur; et depuis je travaille en tant que technicien outillage.

C’est surtout la partie dessin technique qui me plaît dans le métier, toute la partie créativité, le contact avec les différents fournisseurs, les différentes personnes qui vont collaborer au projet, toute la partie recherche, le suivi à faire, c’est intéressant, le contact aussi avec les machines, de voir comment ce que la pièce est fabriquée c’est à dire “la pièce est passé comme ça moi je l’aurais plutôt prise comme ça…ou effectivement c’est une possibilité, c’est intéressant de voir ça comme ça-...”

Je pense qu’il faut de la motivation, beaucoup de créativité aussi, il faut savoir accepter les erreurs, il faut être indulgent aussi de temps en temps, il faut aimer le contact avec les autres personnes, savoir que des fois que tout ne fonctionne pas du premier coup.

Dire qu’on a pu participer à ce développement, et puis que la pièce sort bonne qu’on a pas de soucis avec donc ,... c’est gratifiant, comme on dit!.

Voir la vidéo (grande taille) chez KEFAIR


www.pisourd.ch - 24/10/2017