Logo Pisourd
Violences

> Violences sexuelles


haut de la page

fondContentTop

28 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Que faire pour éviter les violences sexuelles ?

Apprendre à se connaître, à connaître l’autre et à communiquer !

Il est important que nous réfléchissions à ce que veut dire pour nous d’être un homme, d’être une femme. Des idées préconçues sont encore courantes dans le domaine, comme l’idée qu’un “vrai homme” doit être fort, agressif, dominant – et qu’une “vraie femme” doit être passive, jolie, admirative de son partenaire et soumise à ses désirs. Or la réalité est bien différente et chacun doit réfléchir pour découvrir ce qui lui convient le mieux, ce qui correspond à ses propres valeurs.

La sexualité s’apprend et cela demande aux partenaires d’en parler, de décider ensemble ce que l’un et l’autre désirent. Trop souvent les hommes et les femmes imaginent ce que l’autre pense. C’est pourquoi il est important de mettre des mots sur ce que l’on ressent, sur ce dont on a envie, et aussi sur ce dont on n’a pas envie. Chacun, chacune a le droit de choisir sa sexualité, ce que l’on veut faire ou non à son corps.

Chacun, chacune a son rôle à jouer :

  • Les filles et les femmes doivent apprendre à reconnaître quelles sont leurs envies, où sont leurs limites et à les dire tout de suite, dès qu’elles sentent que ce qui se passe ne leur convient pas. Parler plus ouvertement de leurs attentes, de leurs envies leur permet de rejeter l’image de la femme passive. Elles doivent aussi apprendre à être claires sur les propos qu’elles tiennent ou sur les attitudes qu’elles adoptent. C’est particulièrement important à l’adolescence car leur corps change énormément : elles doivent l’apprivoiser et être conscientes de l’effet qu’il fait aux autres. L’image que l’on veut donner de soi ne correspond pas toujours à ce que l’on est vraiment, et ce décalage peut avoir des conséquences. Par exemple, s’habiller “sexy” peut donner l’image d’une femme qui recherche les relations sexuelles alors que ce n’est de loin pas toujours le cas.
  • Les garçons et les hommes doivent apprendre à reconnaître les situations où ils seraient amenés à utiliser la force, que celle-ci soit verbale, émotionnelle ou physique. C’est souvent l’homme qui prend l’initiative d’une relation sexuelle. Il en a envie, mais ce n’est pas forcément l’envie de sa partenaire. Par exemple, la femme est d’accord pour des caresses mais ne veut pas aller plus loin. L’homme doit apprendre à accepter cette limite sans essayer de la faire changer d’avis à tout prix. Aucun homme n’a le droit d’exercer des pressions ou de forcer une femme à avoir des relations sexuelles. Et cela même s’il lui a payé à boire, même si la femme est habillée de façon provocante d’après lui.
  • Les femmes et les hommes doivent apprendre à communiquer, à parler (notamment de la sexualité), à respecter les désirs et les envies de l’autre.



Source : www.ciao.ch


www.pisourd.ch - 21/10/2017