Logo Pisourd
Drogues

> Alcool


haut de la page

fondContentTop

51 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Grossesse et alcool : vous êtes enceinte

La consommation d’alcool pendant la grossesse reste un sujet souvent tabou et pour lequel peu d’informations claires circulent. Pisourd vous propose de vous informer sans culpabilité ni jugement.

L’alcool passe rapidement de votre sang à celui de votre enfant à travers le placenta. Ce que vous buvez, votre enfant le boit aussi, sans que son organisme ait, comme le vôtre, les moyens d’éliminer l’alcool.

Un verre de trop, c’est déjà trop

Boire trop, même une seule fois, pendant la grossesse, peut provoquer chez votre enfant des dommages irréversibles. En effet, cette consommation peut intervenir à un moment décisif du développement d’un de ses organes.

Lésions sur le foetus

Les différentes parties du corps de l’enfant à naître ne se développent pas toutes au même moment de la grossesse ni à la même vitesse.

Selon la période pendant laquelle intervient une alcoolisation, selon les modes et la durée de la consommation de la mère, les lésions peuvent avoir des formes et des degrés différents chez l’enfant, allant de troubles mineurs de retard de développement à des malformations physiques et psychologiques sévères, voire la mort in utero.

Ce qui représente chaque année :

En Suisse un enfant sur 100 qui naît souffre des conséquences de la consommation d’alcool de sa mère pendant la grossesse. On estime qu’un à deux enfants sur 1000 sont atteint de la forme la plus sévère de ces troubles, appelée syndrome d’alcoolisation foetale (SAF).




Source : brochure "Grossesse et Alcool" ISPA / Crédits images : www.sxc.hu


www.pisourd.ch - 21/10/2017