Logo Pisourd
Monde des sourds

> Surdité


haut de la page

fondContentTop

12 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Le Langage Parlé Complété (LPC), historique

En 1965, le Dr Orin Cornett, de l'Université Gallaudet, découvre que le niveau de lecture des personnes sourdes n'est pas très élevé et pense que ce qui facilite cet apprentissage est d'avoir de bonnes connaissances en langue parlée. La lecture labiale étant assez compliquée, car plusieurs sons ont la même configuration, Cornett met alors au point une nouvelle méthode, le cued speech, testée pour la première fois en 1966.

En janvier 1971, Denis Mermod, pasteur des Sourds de Genève, part à Gallaudet pour apprendre cette nouvelle méthode et tenter de l'importer en Suisse, voire même en Europe. Mais il faut attendre encore dix ans pour que le cued speech, appelé LPC en français, perce en France, puis à Genève et enfin dans le reste de la Suisse Romande, grâce aux efforts de parents d'enfants et adolescents sourds. En mai 1982, ces parents fondent l'Association pour le Langage Parlé Complété (ALPC) et une trentaine de familles se joignent à eux.

Rapidement, les premiers enfants sourds ayant acquis le LPC sont intégrés dans des classes d'entendants et les professeurs apprennent le code. L'année scolaire 1991-1992 voit apparaître la première formation romande de codeurs LPC officiellement reconnue par l'OFAS (Office Fédéral des Assurances Sociales).

A l'origine, le Dr Orin Cornett a conçu le LPC pour aider les enfants sourds communiquant avec la langue des signes dans leur apprentissage du français. En Europe, cette méthode a été reprise en excluant, la plupart du temps, la langue des signes. Pisourd estime que cette méthode est efficace mais rappelle que le LPC est un outil et non une langue. Nous encourageons l'apprentissage du LPC et de la langue des signes. La communication ne devrait pas être un effort. Une langue donne l'accès au monde.




Source : www.pisourd.ch


www.pisourd.ch - 22/10/2017