Logo Pisourd
Monde des sourds

> Médias



haut de la page

fondContentTop

26 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Le Petit Chaperon rouge (2/8)

Suite de notre feuilleton mensuel : “Le Petit Chaperon Rouge”. Revenez un peu sur cette histoire très populaire …
(Suite de 1/8)

La machine : “Il était une fois, aux abords d’une forêt, dans une petite maison avec une petite cheminée d’où s’échappait de la fumée, une femme qui pétrissait un gâteau. Elle regarda sa petite fille qui était à ses côtés et qui la fixait tendrement :

- Tu vois le gâteau que je prépare ?
- Oui maman, répondit la fillette.
- Eh bien, tu vas l’apporter à ta grand-mère mais attention de ne pas te détourner du chemin qui mène jusqu’à sa maison ! La forêt peut-être très dangereuse.
- Oh oui maman !
- Tiens petit Chaperon Rouge, lui dit-elle en lui tendant le gâteau qu’elle avait empaqueté.

La maman embrassa sa fille et toutes deux se dirent au revoir. Le Petit Chaperon Rouge s’en alla gaiement à travers les chemins en profitant de la nature alentour.

- Oh ! Quelle belle fleur ! S’exclama-t-elle en se penchant dans l’herbe… Tiens ! C’est étrange, dit-elle, en jetant un coup d’oeil rapide derrière elle, j’ai cru apercevoir une ombre… Mais ma foi, ce n’est peut-être qu’une impression…

Et elle continua à gambader quand soudain, une grande silhouette apparut à ses côtés. C’était celle du Grand Loup !

- AAAAAH ! S’écria le petit Chaperon Rouge effrayé.
- Grrrrr, grogna le loup, bonjour toi !
- Ah quelle peur vous m’avez faites !
- Mais non, voyons, il ne faut pas avoir peur, qui es-tu ?
- Je suis le petit Chaperon Rouge… et je ne veux pas que vous me mangiez !
- Te manger ? Voyons ! Quelle idée ! Et où vas-tu de ce pas ?
- Ma maman m’a dit d’aller tout droit à travers la forêt pour rendre visite à ma grand-mère.
- Ah, d’accord, eh bien au revoir petit Chaperon Rouge !

Et le loup s’éloigna.

- Ça alors, il n’est pas bien méchant, il ne m’a pas mangé..! Me voilà soulagée, se dit le petit Chaperon Rouge.

Et elle reprit sa ballade à travers la forêt en continuant de s’extasier sur les fleurs qu’elle trouvait sur son chemin.

Pendant ce temps, le loup se lécha les babines à l’idée du plan qu’il avait manigancé. Il courut par delà les bois et arriva jusqu’à la maison de la grand-mère du petit Chaperon Rouge. Il frappa à la porte.

- Qui est-ce ? Interrogea Mère-Grand avec son bonnet de nuit et ses petits binocles sur le nez.
- C’est le petit Chaperon Rouge, répondit le loup qui avait malicieusement transformé sa voix.
- Ah ! Entre donc ma petite !

C’est alors qu’à peine entré dans la maison, le loup se jeta sur la grand-mère et l’avala tout crue !

Le petit Chaperon Rouge, quant à elle, se rendit compte qu’elle désobéissait à sa maman en s’attardant un peu trop en chemin. Elle décida alors d’aller chez sa grand-mère sans plus tarder. Arrivée devant sa porte, elle frappa et s’écria :

- C’est moi, Mère-Grand, le petit Chaperon Rouge !

Puis elle entra.
Quelle sensation étrange eut-elle en voyant sa grand-mère ! Elle s’approcha d’elle et lui dit :

- Mère-Grand, comme tes oreilles sont grandes et longues !
- C’est pour mieux t’entendre mon enfant.
- Mère-Grand, comme tes mains sont immenses !
- Oh ça ? C’est pour mieux signer avec toi, mon enfant !
- Mère-Grand, comme tu as de gros yeux !
- C’est pour mieux te voir, mon petit Chaperon Rouge !

“Et ces dents !”, pensa la fillette… Elle osa lui demander :

- Mère-Grand comme tu as de grandes dents aiguisées !
- C’est pour mieux TE MANGER !

Et le loup se précipita sur le petit Chaperon Rouge et l’engloutit tout rond !

Un peu plus loin, dans la forêt marchait un bûcheron moustachu et ventru. A l’aide de sa hache, il abattait des arbres quand il aperçut au loin de la fumée sortant d’une cheminée. Il se dirigea alors vers la maison de la grand-mère. Il toqua à la porte mais n’entendit rien en retour. Il décida alors d’entrer et horreur ! Que vit-il ? Le loup qui dormait et ronflait, complètement repu après le festin qu’il avait fait !!!

D’un coup de hache, il fendit le ventre du loup et fit sortir le petit Chaperon Rouge, tout heureuse d’être encore en vie ! Mais le bûcheron ne s’arrêta pas là ! Il extirpa du ventre du loup la grand-mère qui réajusta lunettes et bonnet de nuit, soulagée de retrouver le jour et sa petite-fille qu’elle serra fort contre elle !

Le bûcheron, très ingénieux, décida de mettre des pierres dans le ventre du loup. Une fois les cailloux déposés, il recousit fermement la panse du loup et s’assura que le petit Chaperon Rouge et sa grand-mère allaient bien.”

Le professeur : “Vous avez vu un peu ? C’est extraordinaire ce que j’ai fait avec cette machine, non ? Je crois que je mérite vos applaudissements !!!”

(A suivre 3/8 dans le prochain 1er lundi du mois)
www.websourd.org
www.visuf.org


www.pisourd.ch - 08/08/2020