Logo Pisourd

> Bonus


haut de la page

fondContentTop

10 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Archive 2003 : Reportage TV Pisourd

www.pisourd.ch, c’est l’adresse de ce site pas comme les autres. 7 thèmes sont à disposition des surfers. Par exemple la sexualité, la violence ou encore les dépendances. Le monde de la prévention s’ouvre aux sourds grâce aux 300 mots et séquences traduites en langue de signes française. Une nécessité pour cette communauté qui souffre malheureusement d’un manque important d’informations dans sa langue.

Mylène Badoux : “La L.S.F est une langue à part entière qui a sa propre structure, sa propre grammaire, donc les sourds n’ont pas été touchés par les campagnes qui ont été faites jusqu’ici. Ces campagnes sont faites essentiellement en français, et la langue française n’est pas leur langue maternelle. C’est comme si on présentait une campagne de prévention pour et par des Anglais et qu’on la transposait en Afrique pour les Africains, sans tenir compte de leur langue ni de leur culture.”

On trouve également un listing d’adresses regroupant toutes les institutions ou associations de Suisse Romande en lien avec les thèmes abordés sur le site. Un agenda très fourni dans lequel l’internaute peut lui-même ajouter des activités, est aussi disponible. Autre point fort, les questions-réponses, un lieu d’échanges avec un réseau de professionnels qui répond à toutes vos questions.

Cédric Iseli : “Ici, nous avons les questions-réponses, nous avons déjà reçu une question, la personne a posé sa question et la répondante a reçu un mail à la maison, qui lui disait qu’il fallait répondre à une question. Elle va donc dans l’extranet de Pisourd et la réponse est affichée sur internet.”

Le réseau de spécialistes prend donc en charge les réponses dans un délai maximum de 72 heures. Pisourd est déjà une jolie réussite en effet 1600 internautes ont visité quelques 40’000 pages et visionné 9’500 vidéos en une semaine.

Mylène Badoux : “Pour nous c’est très important, c’est fabuleux et ça montre aux sourds, aux entendants et aux organismes qui nous soutiennent que c’était vraiment très important. Les sourds ont un grand manque d’informations sur la santé. Ils ont besoin d’être informés, il en ont le droit, et dans leur propre langue. Actuellement, il y a une compagne d’affichage sur le thème du sida faite par l’OFSP, dans 18 langues différentes, malheureusement la langue des signes n’a pas été prise en compte. C’est vraiment un exemple typique, les sourds sont oubliés. Pour nous, c’est vraiment une preuve que notre travail touche les gens. On a visé juste.”


www.pisourd.ch - 24/10/2017