Logo Pisourd
Familles

> Naissance / Accouchement


haut de la page

fondContentTop

2 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Comment se préparer en couple à l’accouchement ?

Il est normal que votre mari et vous-mêmes éprouviez un certain nombre d'angoisses face à la grossesse et singulièrement face à l'accouchement. Imaginez en effet que les déformations dont votre corps est l'objet et l'image même de la naissance sont vécus par lui de manière passive et donc hautement propice à toutes sortes de fantasmes. Afin de calmer ces angoisses, nous vous donnons les conseils suivants:

- encouragez votre mari à suivre avec vous un cours de préparation à l'accouchement. L'idéal serait même l'organisation d'une séance réservée aux pères. Il pourra à cette occasion poser toutes les questions possibles à une sage-femme concernant par exemple l'anatomie féminine ( c'est fou de voir à quel point les hommes n'ont souvent à ce sujet que des connaissances plus qu'approximatives…. ) ou la sexualité avant et après la naissance, questions qu'il n'oserait peut-être pas aborder avec vous;

- emmenez aussi votre mari lors des échographies. N'oubliez pas en effet qu'il ne peut ressentir comme vous votre enfant bouger en vous et que la notion d'enfant demeure pour lui très théorique. Voir le fœtus bouger et évoluer sera pour lui très précieux et stabilisant ( même s'il est vrai que souvent les premières échographies sont parfois difficilement compréhensibles. ) La présence de votre mari et ses questions amèneront d'ailleurs certainement le gynécologue à prendre plus de temps et à se montrer plus didactique dans ses explications;

- n'hésitez pas à pratiquer une sexualité active jusqu'à la naissance de votre enfant ( La moitié environ des couples maintiennent une sexualité satisfaisante pendant le dernier trimestre de la grossesse. ) Ce type d'attitude aura aussi comme effet de calmer les angoisses de votre mari;

- n'hésitez pas enfin à partager vos doutes ou questions avec des amis, soit vivant également une grossesse, soit ayant accouché récemment. Rien de tel en effet que l'échange pour relativiser les peurs et les angoisses.


Source : familles-ge.ch


www.pisourd.ch - 08/08/2020