Logo Pisourd
Familles

> Adolescence


haut de la page

fondContentTop

6 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Comment gérer les provocations à l'adolescence ?

L'adolescent traverse une crise entre 15 et 17 ans (la phase critique commence même souvent bien plus tôt et se termine parfois bien plus tard).

Quelques pistes pour la gérer :

– L'adolescent a tendance à s'enfermer et à s'isoler. Cette phase de repli sur soi est la conséquence d'un sentiment de différence et d'incompréhension. Convaincu que personne ne peut ressentir ce qu'il éprouve, l'adolescent a besoin de trouver tout seul son identité. Il est important de lui laisser parcourir seul ce chemin vers lui-même et toute stigmatisation de son attitude ne pourra qu'augmenter le malaise ; respectez son intimité et sa solitude.

– L'adolescent a aussi tendance à s'enfermer dans une critique radicale de son environnement (et singulièrement de son cercle le plus proche, à savoir sa famille). Même si cette phase est douloureuse, elle n'en est pas moins elle aussi nécessaire. Votre enfant a en effet besoin de se dégager du modèle parental et de le dévaloriser pour trouver sa propre valeur (n'oubliez pas que l'enfant vous a placé sur un piédestal pendant toute son enfance...).

– L'adolescent a singulièrement besoin (et peut être plus que jamais), d'écoute et d'encouragement. Il traverse une période de crise, de fragilisation et de doute (sur son physique, sur ses capacités, etc.). Il est indispensable que vous n'entriez pas en résonance avec ses provocations, mais qu'au contraire, vous tentiez de conserver une posture adulte. Même si cela vous est difficile, il est important qu'au cours de cette période, il puisse compter sur votre amour inconditionnel et votre compréhension.

– Aimer et tolérer ne signifie pas pour autant complaisance. Plus que jamais, l'adolescent a besoin de se confronter à un cadre solide et à des parents qui assument leur rôle de parents. Cela signifie en clair conserver le cap de vos convictions et de votre éthique et réagir avec calme aux provocations : plus que jamais, même s'il ne l'avouera jamais, vous êtes encore un exemple pour lui...

– L'adolescence peut être l'occasion de conflits parfois violents et de dérives verbales. Il est important de les prévenir en pratiquant l'écoute, le respect, l'empathie et la négociation. Une fois encore, votre calme sera payant et éclairant.

– Il est préférable, face aux provocations de toutes sortes, d'éviter à tout prix la surenchère et d'abandonner le projet de convaincre votre enfant. Respectez son point de vue et apprenez-lui ainsi à respecter le vôtre ; n'hésitez pas à le renvoyer à lui-même pour lui permettre de mûrir sa réflexion.

– Cherchez toujours à le valoriser en lui proposant des défis ; troquez le contrôle contre l'évaluation ; apprenez-lui à définir des objectifs et à trouver des méthodes de travail efficaces.

– Evitez absolument le dénigrement et l'attaque personnelle. Plus que jamais il importe de différencier la personne de ses actes ; si ces derniers peuvent être critiqués, l'adolescent doit pouvoir compter sur votre amour au sujet de sa personne.

– Maintenez le dialogue à tout prix et passez du temps avec votre adolescent. Contrairement à ce que l'on croit souvent, l'adolescent a besoin de beaucoup de disponibilité de ses parents.


Source : familles-ge.ch


www.pisourd.ch - 08/08/2020