Logo Pisourd
Sexualité

> Contraception


haut de la page

fondContentTop

9 vidéos dans ce chapitre

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

La pilule contraceptive

ATTENTION ! Contrairement au préservatif, la pilule ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles (MST).

Elle est un moyen de contraception efficace et sûr - c'est à dire qu'elle évite une grossesse non-désirée, si elle est prise correctement. Elle représente un certain coût (de l'ordre de Fr. 20.- par mois environ; le prix est variable d'une pilule à l'autre) qui mérite d'être partagé à deux.

La pilule est un produit qui contient des hormones de synthèse, ressemblant à celles de la femme. Son rôle est de mettre en veilleuse le jeu hormonal habituel pour empêcher l'ovulation et donc la fécondation. Comme il peut exister des contre-indications, elle doit être prescrite par le médecin.

Un contrôle annuel est nécessaire, ce qui est une bonne chose car une femme sexuellement active doit de toute façon se faire contrôler chaque année par un gynécologue (prévention et dépistage précoce des cancers de la femme).

La pilule, par l'effet même des hormones, peut diminuer les douleurs des règles et l'acné. Elle régularise le cycle aussi. Par contre, elle exige d'y penser tous les jours et d'assumer seule sa prise.

Mode d'emploi

Il existe toutes sortes de pilules et seul un médecin peut faire une ordonnance. Commencer la première pilule de la première plaquette le premier jour des règles. Ainsi la protection est immédiate. Il faut la prendre chaque jour au même moment.

Ceci durant 21 ou 22 jours (chaque jour un comprimé), suivant la marque de la pilule. Durant la pause de 7 jours (pour 21 comprimés) ou 6 jours (pour 22 comprimés) les règles viennent ; elles ne débutent en général qu'au milieu de la pause. Sans oubli de pilule, la protection contre les risques de grossesse est maintenue durant la pause.

Ensuite, recommencer une nouvelle plaquette le même jour de la semaine que la première fois. Et ainsi de suite.

En cas de prise de médicaments, demander à son médecin si la protection assurée par la pilule n'est pas diminuée.

www.pisourd.ch - 14/12/2019