Logo Pisourd

Liens


Quiz


Vidéos en langue des signes française (LSF)


Dossier du mois : Nutrition : les neuf repères


Dictionnaire


Questions-réponses


haut de la page

fondContentTop

Mis à jour le 31/03/2011 - 2917 vidéos

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Cher Cédric - un hommage à notre collègue Cédric Iseli (mars 2008)

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès subit de Cédric Iseli, co-fondateur du site www.pisourd.ch. Cédric était aimé de tous et a profondément marqué, par son travail et sa personnalité, notre Association ainsi que l’entier de la communauté sourde. Mylène Badoux, directrice de Pisourd et des Mains pour le Dire a rédigé ce texte à sa mémoire.

—-

Cher Cédric,

Quand tu m’as demandé d’écrire pour le journal “Fais-moi Signe”, jamais je n’aurais imaginé devoir un jour rédiger un tel article.

Te rappelles-tu notre première rencontre ? C’était en 1997, lors des portes ouvertes du Centre Jeunes Sourds. Tu m’as posé mille et une questions sur le pourquoi du comment… Tu m’as raconté ton histoire, cet exceptionnel parcours que tu as tant relaté par la suite. Tu étais en train de découvrir cette communauté des sourds et tout se bousculait dans ta tête. Tu es venu à plusieurs reprises partager notre table. Malgré un décalage évident, tu étais dans ton élément. Tu as su faire tomber les étiquettes avec finesse. La majorité a pu voir plus loin qu’un “sourd-entendant”.

Puis, dans le cadre des Mains pour le Dire, tu m’as annoncé que cette association t’intéressait. Je t’ai parlé de mon envie d’un site d’informations en langue des signes pour les sourds. Tu m’as répondu : “je commence quand ?”. Et c’est ainsi que l’aventure www.pisourd.ch a démarré. Nous n’étions pas tellement soutenus : un site pour les sourds, pour quoi faire ? Peu importe, nous étions deux à y croire, à voir l’objectif au loin et vogue la galère ! Nous avons travaillé durant plus de deux ans entre rires et coups de gueule. Des heures à refaire le monde, notre petit monde de sourds.

Nous avons parlé durant des jours de ce qui est “pi” sourd (d’où le nom du site) aux financeurs et aux concepteurs graphiques. En te voyant, ils ne comprenaient pas la difficulté d’accès dont pouvaient souffrir bon nombre de personnes sourdes. Tu répondais inlassablement : “je ne suis pas un bon exemple”. Tu l’étais pourtant.

Tu m’avais affirmé vouloir rester un an. Tu nous en as donné plus de deux. Nous avons tout fait pour te garder. Tu m’as expliqué combien ce serait trop facile de t’éterniser. Tu devais faire tes preuves en dehors des associations de sourds. En partant, tu as laissé sur mon bureau une photo de toi avec écrit au stylo rouge indélébile “pour ne pas m’oublier”.

Tu as pris tes distances car tu en avais besoin. Pourtant, nous n’avons jamais perdu contact. Entre téléphones et msn, nous avons continué à débattre, à nous encourager mutuellement et à prendre des nouvelles du monde de l’un et de l’autre. Je me suis sentie à chaque fois écoutée, félicitée, choyée. Tu rechargeais mes batteries et j’étais repartie pour un tour.

Ton perfectionniste était entraînant et parfois handicapant. Si exigeant envers toi-même, tu pouvais ne pas te voir comme tu étais, comme nous te voyions. Parler de toi au passé est irréel et si douloureux. Insatiable curieux, visionnaire, ouvert, tu étais partout, faisais partie de tous les projets. Savais-tu que le temps t’était compté ? Pas besoin d’un stylo rouge indélébile pour marquer les mémoires. Tu étais central et rassembleur à tel point que nous sommes tous orphelins.

Tu n’as rien dit. Tu n’as rien montré. Un grizzli c’est pourtant d’apparence invincible. Un grizzli c’est aussi imprévisible et en voie d’extinction. Nous pleurons sur tout ce qui n’adviendra jamais. Tu nous manques terriblement. Mais je ne peux pas terminer mon texte sur cette triste note.

Au nom de toute l’équipe des Mains pour le Dire, merci Cédric pour tout ce que tu nous as donné. Il nous suffit de penser à nos moments communs pour sourire, voire se marrer. Nous les gardons précieusement tels des petits trésors que tu as semés.


www.pisourd.ch - 17/07/2019