Logo Pisourd

Liens


Quiz


Vidéos en langue des signes française (LSF)


Dossier du mois : Nutrition : les neuf repères


Dictionnaire


Questions-réponses


haut de la page

fondContentTop

Mis à jour le 31/03/2011 - 2917 vidéos

boutonsAgrandir la zone

Texte taille normale Texte taille + Texte taille ++ Imprimer
 
 
 

Les sourds et l'accès à l'information (février 2008)

Bonjour !

Les sourds sont de plus en plus informés directement dans leur langue ; la langue des signes française (LSF). Ainsi, dès le 1er janvier 2008, les journaux d'information des télévisions suisse-romande, suisse-allemande et tessinoise sont interprétés. Une étape importante représentant plus d'une dizaine d'années de lutte de la part des associations de sourds. Un changement qui aura d'heureuses conséquences sur le quotidien des personnes sourdes.

Certains prédisent déjà que les sourds ressentiront dès lors moins le besoin des prestations offertes par leurs associations. Il est vrai que les événements organisés par ces dernières ont vu le nombre de participants considérablement baissé ces précédentes années. Plusieurs hypothèses d'explications sont possibles :

  • l'offre qui s'est multipliée. Y a-t-il aujourd'hui trop de petits ou grands événements organisés chez les sourds ? ;
  • la société d'aujourd'hui qui se veut plus individualiste. Les gens sortent moins et préfèrent le confort de leur chez soi. On commande par internet, on livre tout à domicile. Même les Chefs de la gastronomie se déplacent dans votre cuisine ;
  • l'arrivée de nombreux migrants et donc de plusieurs langues des signes différentes ainsi que l'essor de l'implant ont provoqué des changements dans la communauté sourde. Cette dernière serait-elle en quête d'identité ? Aurait-elle besoin d'un temps indéfini pour gagner de nouveaux repères afin de pouvoir se retrouver dans l'avenir ?
L'accès aux informations s'est considérablement amélioré mais n'est pas la panacée ! Ce n'est pas parce que les sourds sont informés d'un fait qu'il est acquis. L'être humain est beaucoup plus complexe et c'est tant mieux ! De plus, certains sujets restent encore fortement tabous dans la communauté sourde car bon nombre de sourds craignent de voir partir en fumée le peu qu'ils ont acquis.

C'est le cas de l'alcool. L'alcool est à la fois un produit gastronomique et un psychotrope, c'est à dire une drogue. La façon dont on le consomme fait de lui l'un ou l'autre. Nous appartenons à une culture viticole qui rend difficile la discussion autour des problèmes que peut engendrer l'abus de consommation d'alcool. Il est également ardu d'aborder ce sujet dans la communauté sourde car certaines personnes ont peur qu'on les suspecte d'avoir un problème d'alcool ou que la nouvelle que les sourds puissent avoir un problème d'alcool puisse être diffusée.

La majorité des sourds n'ont pas de problème lié à l'alcool. Certains sourds qui en consomment oui. C'est un fait qui doit être accepté tant par les entendants qui ont tendance à croire les sourds protégés de la misère du monde que par les sourds eux-mêmes qui souhaitent montrer une image éternellement positive de la surdité. Lutter pour l'égalité des droits entre sourds et entendants ne doit pas faire oublier une partie de la population sourde qui est en difficulté.

C'est pourquoi Pisourd a créé un chapitre " Alcool " dans le thème " Drogues " et vous proposera tout au long de cette année des infos régulières sur ce produit consommé par la majorité d'entre nous.

Apprenons à nuancer et osons poser les questions sans peur d'être jugés dans l'unique objectif d'un avenir commun. Car si la communauté sourde est en pleine mutation, l'Histoire a déjà démontré qu'elle ne peut en ressortir que plus forte.


www.pisourd.ch - 18/06/2019